A l’office de tourisme d’Illiers-Combray, une exposition…

L’office de tourisme d’Illiers-Combray  (Eure et Loir) exposera mes ouvrages du 09 novembre au 15 décembre, le vendredi et le samedi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.

Je suis très heureuse de vous montrer mon travail. Tous mes ouvrages récents sont présents ou presque. En effet,  le Salon Art et Créations à Saint Georges sur Eure (Eure et Loir) présente deux tableaux: « Outremer » et « Vésuve ».

Ce week-end, vous pouvez aller à Saint Georges sur Eure au salon Art et Créations où une multitude d’artistes exposent, plus différents les uns que les autres. Un autre jour,  vous irez à Illiers-Combray découvrir mes créations textiles.

Je compte sur vous pour partager toutes ces informations. A très bientôt!

Retrouver un ouvrage… une surprise, un bonheur!

Retrouver un ouvrage, c’est une surprise, un petit bonheur!

Pour une exposition à venir, j’ai découvert des ouvrages oubliés. Certains n’ont pas de nom, d’autres n’ont jamais été photographiés, ils étaient là, cachés sous la couverture depuis longtemps. Est-ce l’occasion de les montrer? Peut-être.

Il n’a pas de nom, il n’avait jamais été photographié, il n’a jamais été montré. Depuis 2010, il est sagement rangé. Pourtant, je m’en souviens bien et j’avais aimé le coudre et le broder. Justice lui est rendu. Aujourd’hui, il sort de l’oubli. Qui lui trouve un nom?

 

La Manufacture Bohin, un lieu à découvrir…

La Manufacture Bohin est assurément un lieu à découvrir pour toutes celles qui utilisent une aiguille.  Elle est située dans l’Orne, près de L’Aigle en Normandie. J’étais venue visiter l’exposition : Van Gogh, tableau ou patchwork? Les ouvrages sont magnifiques, lumineux, j’ai adoré. J’ai découvert un musée, et surtout une usine et ses ateliers.

Suivre les 27 étapes de fabrication d’une aiguille, visiter les ateliers, regarder ces machines extraordinaires, en parfait état de marche m’a passionnée. Par exemple, cette machine sert à trier les aiguilles, le laiton brille, je la trouve merveilleuse et en plus elle fonctionne !!!

Tout est complexe, mais tout paraît si simple: une machine, une étape, un savoir-faire. Au final, un paquet d’aiguilles piquées sur un ruban de coton. Il y a de la magie dans l’air, enfin pour moi.

Après la visite de la Manufacture Bohin, vous ne verrez plus l’aiguille du même œil!

Une exposition, un diaporama… une bonne idée!

Une exposition, un diaporama pour en garder le souvenir, c’est une bonne idée!

L’exposition à la Cardamone Gallery a fermé ses portes depuis une semaine. J’en garde le souvenir du lieu, de l’ambiance, de la convivialité. C’était agréable, chaleureux, gratifiant.  Je suis heureuse d’avoir partagé ces moments avec les autres artistes présentes mais aussi les visiteurs nombreux, curieux, intéressés, découvrant parfois l’Art Textile et toute sa diversité.

Pour continuer le partage et garder le souvenir de cette exposition, un diaporama a été réalisé. Regardez-le, profitez-en à partir du lien ci-dessous !

Exposition art textile Cardamone Gallery

N’hésitez pas à laisser un commentaire, à partager la vidéo. A bientôt!

Les cyclamens sont revenus, l’automne est là!

Les cyclamens sont revenus dans le parc du château de mon village. Ils sont magnifiques, ils donnent de la couleur au sous-bois. Leur joli mauve éclaire le sol. Entre les feuilles mortes, ils poussent par paquets. Ils brillent dans le soleil. Ils invitent à la promenade.

J’aime retrouver les cyclamens pendant mes promenades dans le parc. Ils annoncent une bonne nouvelle, l’automne arrive.

A la Cardamone Gallery, une exposition d’Art Textile!

Une exposition d’ArtTextile a lieu  depuis hier et jusqu’au 14 octobre de 15h à 19h30              à la Cardamone Gallery, à Saint Prest(Eure et Loir). Invitée par Héliatrice Soubrier,  j’ai le bonheur d’y participer.

Les tapisseries de Dominique Degois, les livres textiles de Sylvie Léandre, les robes de l’Adrar, les ouvrages de Dijanne Cevaal,  de Smaranda Bourgery, ceux de de Léna Meszaros, d’Héliatrice Soubrier, de Dominique Marielle et les miens sont présentés. L’ensemble est magnifique, coloré, varié. Beaucoup de ce qui est possible de réaliser avec du tissu et du fil est exposé. Venez nombreux!

Je suis  très heureuse participer à une exposition collective, c’est pour moi une grande première. Un grand merci à Héliatrice, son invitation m’a fait chaud au cœur.

 

Les fleurs de la fin de l’été, il faut en profiter.

Les fleurs de la fin de l’été, il faut en profiter, ne pas tarder à s’émerveiller. Dans le jardin, tout est sec, ou presque, il n’a pas plu depuis un certain temps. Dans les parterres, il y a malgré tout quelques fleurs.

L’été se termine. Le matin, il fait frais, voire froid. Les soirées sont courtes. Le soleil brille encore dans la journée. Se promener dans le jardin reste un plaisir. Les géraniums, les bégonias sont toujours en fleurs et apportent des notes de couleurs vives. Des trésors cachés, plus secrets sont à découvrir.

Dans un parterre, une jolie surprise toute jaune m’attendait. Des gazanias montraient leurs fleurs. De loin, on dirait de grosses marguerites. Mais en se rapprochant, j’ai découvert des graphismes étonnants cachés  dans le cœur. On dirait qu’ils ont été tracés avec beaucoup de soin.

Le jardin, c’est une source inépuisable d’émerveillements, quelque soit la saison, le moment de la journée. Il faut en profiter sans modération.

Les arbres, je les aime… depuis très longtemps.

Les arbres, je les aime… depuis très longtemps. Quand il n’y en a pas dans le paysage, cela me manque. Un bosquet me suffit. J’aime leur présence, leurs couleurs, leurs changements aussi. J’aime les regarder, les observer, les reconnaître. J’aime aussi en imaginer. Alors, je les dessine ou je les couds.

C’est un arbre de vie que je vous montre aujourd’hui. Je l’ai dessiné, je l’ai cousu en appliqué inversé, puis j’ai imaginé des oiseaux colorés dedans et j’ai ajouté des feuilles toutes vertes. Il n’est pas tout a fait terminé. Il faut le tendre sur un cadre maintenant. Mais l’envie de vous le montrer a été plus forte.

J’ai imaginé d’autres arbres, l’un semblable à celui-ci, d’autres très différents. C’est à chaque fois un vrai plaisir, une source d’inspiration qui ne me quitte pas.

J’aime les arbres… et je crois qu’ils me le rendent bien.

Dans notre jardin, il y a … des figuiers.

Dans notre jardin, il y a … des figuiers et beaucoup d’autres arbres. Des frênes sous lesquels il fait bon se reposer quand la chaleur est trop forte, un noisetier pour l’écureuil qui vient s’approvisionner à l’automne, des peupliers, des bouleaux, un sorbier des oiseaux, un magnolia, un marronnier (très beau), un cerisier  encore très jeune et..  des figuiers, deux figuiers. Ce sont les seuls arbres de notre jardin qui produisent des fruits que l’on peut manger.

Tous les ans, c’est la même surprise au mois de septembre, les figues sont mûres!!! Elles ont grossi pendant l’été et là, elles sont prêtes à être cueillies. Elles ont une jolie couleur verte et sont nombreuses cette année.

C’est toujours une grande joie. Nous les cueillons, nous en offrons,  je fais quels pots de confiture. C’est la fin de l’été.

 

 

Bientôt, la fin de l’été, la rentrée approche.

Bientôt, la fin de l’été, la rentrée approche. Le temps s’était ralenti, doucement il retrouve son rythme. Les activités vont reprendre. Des expositions se  préparent. Des voyages se finalisent. Et pourtant, comme chaque année, le mois de septembre me rend mélancolique.

Pourtant, j’ai passé un été agréable, de nouveaux ouvrages sont apparus. Les couleurs changent, les formes changent, les techniques aussi changent. Je fais de nouvelles expériences.   Celui  que je vous montre aujourd’hui s’appelle « Outremer » et sera exposé au salon Art et créations de Saint Georges sur Eure au mois de novembre.

Pour cet ouvrage, je me suis appliquée à coudre des courbes à la main en utilisant les tissus sud-africains que j’avais achetés dans le Luberon. J’ai matelassé  en piqué libre avec du fil invisible. J’étais contente du résultat. mais ce n’était que le fond.  Puis, j’ai crocheté de nombreux mètres de lacet roumain, il en fallait vraiment beaucoup. Ensuite, j’ai réalisé des yoyos et j’ai cherché des boutons et des perles qui allaient bien. Il est maintenant terminé et il est prêt à être exposé. Il fait partie des ouvrages de mon été, il y en a d’autres.

Mais, c’est la rentrée, l’été se termine. Les soirées sont plus courtes et aussi plus fraîches. Je retrouve ma maison, mon atelier, mon agenda se remplit. Je sens de l’agitation dans l’air. Pour moi, l’année commence en septembre et ça me rend mélancolique.