Archives de catégorie : Art textile

articles art textile

Les arbres, une source d’inspiration…

Les arbres sont une source d’inspiration presque infinie. Quelque soit la saison, j’aime les regarder. Qu’ils soient dans un jardin, au bord de la route, au milieu d’un pré, dans un bois, dans une forêt, je leur trouve un charme discret, une présence bienveillante.

Cet arbre, je l’ai imaginé cet été. Il faisait si chaud. Alors, utiliser du orange s’est imposé. J’ai cherché des tissus, le fil qui va bien, puis j’ai cousu à petits points tous ces rectangles sur le fond. Mettre en forme le tronc et les branches n’a pas été le plus difficile. Par contre, comment faire les feuilles?J’ai utilisé des graines percées d’un tout petit trou.

Regarder les arbres, observer la vie qui est autour, c’est une source d’inspiration infinie. Je ne m’en lasse pas. Imaginer un arbre, le voir naître sur mon tissu, c’est un plaisir sans cesse renouvelé.

Les portes s’ouvrent, se ferment, elles s’exposent aussi…

Les portes s’ouvrent, se ferment, se claquent, s’entrouvrent… elles s’exposent aussi tout le week-end au salon Art et Créations de Saint Georges sur Eure en Eure et Loir. 

En visitant ce salon, vous en découvrirez de toutes sortes , des grandes et des petites,  des portes de lumière, les unes bien fermées à double tour et d’autres ouvertes sur le monde. Elle sont toutes plus belles les unes que les autres. 

Porte Renaissance

La mienne n’a pas de clé, ni de cadenas, elle ne s’ouvre pas, elle ne se ferme pas, elle invite à la promenade. Une petite fille m’a dit que c’est une porte pour une princesse, ses yeux brillaient. 

Si vous passez par Saint Georges sur Eure, entrez au salon Art et Créations découvrir les mille et une portes exposées. 

Avoir la tête dans les étoiles, c’est rêver à un monde meilleur!

Avoir la tête dans les étoiles, c’est rêver à un monde meilleur, oublier le quotidien, regarder la vie avec un autre regard. C’est parfois difficile, quelquefois impossible. Mais, au détour d’une randonnée, entre ciel et mer, entre terre et ciel, sentir le vent sur mon visage, regarder autour de moi et ne voir que la nature, j’oublie tout, je redeviens une petite fille. Je rêve, le temps n’existe plus, je me sens bien, j’ai la tête dans les étoiles … et je rêve. 

Sirius

Imaginer une étoile dans le ciel, lui donner vie, la rendre vivante, ce fut un défi à relever.  “Sirius”, c’est un ciel sombre, des fibres couleur turquoise et une étoile faite de tissages sur des branches trouvées dans le jardin. C’est ma comète, mon univers, c’est une autre façon de regarder autour de moi. 

Avoir la tête dans les étoiles, c’est rêver à un monde meilleur. 

 

Un sac coloré pour la rentrée, c’est la bonne idée!

Un sac coloré pour la rentrée, c’est la bonne idée!  Pour commencer l’année en douceur, j’avais envie d’un ouvrage simple, pas compliqué. C’est donc un sac qui est sorti de mon atelier. Je l’ai réalisé en utilisant des blocs que j’ai cousu cet été. 

Pour un futur ouvrage, je vais avoir besoin de log cabins de différentes tailles. Il fallait donc mettre au point une technique simple pour en faire un grand nombre. Beaucoup de problèmes étaient à résoudre avant de me lancer: trouver les bonnes dimensions, la façon la plus facile pour coudre à la machine, choisir le nombre de couleurs pour un bloc… Cet été, j’ai donc cousu un certain nombre de blocs pour faire des essais. 

Je n’aime pas que des blocs restent dans mon atelier, je n’ai jamais ou presque d’ouvrages à terminer. Ceux qui sont sur ma table sont en cours de réalisation. Il fallait donc que j’utilise ces log cabins au plus vite. Après quelques hésitations, ils serviront à créer un sac pour la rentrée. 

Il a fallu un peu de temps et de réflexion pour créer ce sac. Mais je suis ravie du résultat. Il est gai et coloré comme j’aime. Je suis fière du recto mais le verso n’est pas mal non plus.

Un sac coloré pour la rentrée, c’est vraiment une bonne idée! C’est une jolie façon de commencer l’année. 

 

Des fleurs pour l’été -6- C’est la fin de l’été!

C’est la fin de l’été, c’est aussi la fin de cette série d’articles sur les fleurs. Pour terminer, j’ai choisi  des fleurs en Art Textile, des fleurs qui ne sont pas rouges cette fois!

Jardin bleu
Rêves de fleurs
Lumières de printemps
Fleurs bleues

Des fleurs, j’en ai cousu souvent, beaucoup. J’adore en créer, en inventer. La nature nous en offre de magnifiques. Mais, c’est un plaisir sans fin que d’imaginer de nouveaux ouvrages sur ce thème. 

Bonne rentrée! Et à bientôt, pour de nouvelles aventures textiles!

Des fleurs pour l’été -5- des fleurs rouges en art textile.

Des fleurs rouges, j’en ai fait!  Il est possible d’en créer une multitude, avec tout un tas de techniques et de matériaux très différents les uns des autres. 

Alors , je vous propose quelques créations avec des fleurs rouges. 

Coquelicots
Trois fleurs rouges
Champ de coquelicots
Poppies

Des fleurs rouges, plein de fleurs rouges, surtout des coquelicots, j’adore!

Quand on veut débuter en Art Textile, réaliser des fleurs rouges est un gage de réussite. Du tissu de fond, du tissu rouge, du fil noir, du fil vert et un peu d’imagination, tout est prêt pour créer de jolis coquelicots. 

Une rencontre, une idée, une multitude de réalisations.

Ma rencontre avec Dominique Degois  m’a fait découvrir la tapisserie et ses techniques. Depuis, j’ai utilisé le carton de ma tapisserie pour créer une multitude de réalisations en Art Textile. Ce fut un vrai bonheur! 

J’ai rencontré Dominique en octobre dernier. Elle fait de magnifiques tapisseries. Elle m’a invitée à son atelier, j’y suis allée curieuse de découvrir une technique que je ne connaissais pas. 

Tout était différent de ce que je fais habituellement. J’ai suivi les conseils de Dominique à la lettre. Trouver une idée, faire un carton, choisir des laines, monter la chaîne, puis tisser, et encore tisser. Quelquefois difficile, parfois un peu décourageant, souvent enthousiasmant, aujourd’hui mon ouvrage est terminé. Il va de guingois mais il représente bien mon idée de départ. De cette expérience sont nées d’autres créations en Art Textile cette fois. J’ai décliné l’idée de départ en utilisant des matériaux variés: feutre, tissus, toile de store… 

Géométrie

J’ai réalisé des petits tableaux, des cartes et … cette tenture. De la gaieté, de la rigueur, un brin de fantaisie, l’idée de départ est là. Si vous avez envie de la découvrir “en vrai”,  elle sera exposée tout l’été à Chartres. 

En effet, ACTIDOM 28, une entreprise de service à la personne propose une exposition de mes créations de juin à septembre. N’hésitez pas, venez découvrir mon univers. C’est à Chartres, rue de la Place Drouaise.

Ouvrir sa boîte aux lettres, y trouver une carte.

Ouvrir sa boîte aux lettres et y trouver une carte dans sa boîte aux lettres, c’est un moment qui arrive rarement aujourd’hui. Un message, un texto, une photo envoyée par internet, c’est  bien. On se dit: “On a pensé à moi, à nous.”. Une carte, c’est autre chose! 

Ouvrir la boîte aux lettres, jeter un œil sur le courrier: des publicités, des factures et… une carte, On devient attentif. On se pose des questions: Qui ? Pourquoi? … On ouvre l’enveloppe, et on a les réponses. J’adore!!! 

Des fleurs bleues.

Moi, j’aime créer des cartes. Le plus souvent, elles sont en art textile. Je les fabrique en petites séries. J’en ai toujours  prêtes à être envoyées dans mes tiroirs.  

Parfois, je me mets au travail pour un événement particulier: une naissance, un anniversaire, un mariage, ou bien un deuil. Une carte dans tous ces moments de la vie, c’est important, on peut la garder, la ranger dans un placard et le retrouver beaucoup plus tard. Rarement, on la jette. 

Alors, qui trouvera bientôt une carte dans sa boîte aux lettres? 

Des fleurs rouges, tout un programme!

Des fleurs rouges, tout un programme! C’est la gaieté, la joie de vivre, tout va bien quand les fleurs sont rouges.
Elles m’inspirent. Cet ouvrage est le dernier que j’ai réalisé sur ce thème. Il m’a permis de partager ma façon de faire. Expliquer comment je fais, pas si facile. Moi, quand je couds, je ne vois pas les difficultés, je suis dans l’instant.

Poppies

J’ai fourni à chacune un tissu de fond, des tissus rouges, du fil vert et du fil noir. Découper des ronds sans les tracer, pas trop gros, ni trop petits. Les disposer sur le tissu, puis les maintenir par des points de nœud avec du fil noir. Ensuite, broder les tiges en point d’arête avec le fil vert. Je ne réalisais pas vraiment les difficultés qui furent surmontées dans la bonne humeur.

A la fin de l’après-midi, tout le monde avait un joli petit panneau, tout le monde était heureux. Cela m’a donné envie d’en coudre encore des fleurs rouges…

Se laisser surprendre, une certaine idée de la vie…

Se laisser surprendre, l’accepter, c’est une certaine idée de la vie, peut-être même une philosophie.

Regardez cet ouvrage. les difficultés pour le réaliser ont été nombreuses. J’avais brodé des feuilles de magnolia. Mais qu’en faire? Comment les mettre en scène?

Magnolias

Trouver des tissus, les assembler puis matelasser le fond, c’était déjà une épreuve. Mais attacher les feuilles brodées sur le tissu en fut une autre. Trouver la bonne idée, faire des essais, en parler. Chercher dans ma boîte à trésors le petit quelque chose qui fera que mon ouvrage sera vivant. Enfin, l’ouvrage est terminé, prêt à être exposé. Une autre étape commence!

Dans ce travail, il y a un savoir-faire, de la réflexion et de l’inattendu parce que les objets ont à dire dans la création et leur assemblage est parfois un mélange subtil qu’il faut trouver. C’est tout le plaisir de créer!

Se laisser surprendre, savoir attendre, s’étonner, c’est une certaine idée de la vie.