Archives par mot-clé : été

Bientôt, la fin de l’été, la rentrée approche.

Bientôt, la fin de l’été, la rentrée approche. Le temps s’était ralenti, doucement il retrouve son rythme. Les activités vont reprendre. Des expositions se  préparent. Des voyages se finalisent. Et pourtant, comme chaque année, le mois de septembre me rend mélancolique.

Pourtant, j’ai passé un été agréable, de nouveaux ouvrages sont apparus. Les couleurs changent, les formes changent, les techniques aussi changent. Je fais de nouvelles expériences.   Celui  que je vous montre aujourd’hui s’appelle « Outremer » et sera exposé au salon Art et créations de Saint Georges sur Eure au mois de novembre.

Pour cet ouvrage, je me suis appliquée à coudre des courbes à la main en utilisant les tissus sud-africains que j’avais achetés dans le Luberon. J’ai matelassé  en piqué libre avec du fil invisible. J’étais contente du résultat. mais ce n’était que le fond.  Puis, j’ai crocheté de nombreux mètres de lacet roumain, il en fallait vraiment beaucoup. Ensuite, j’ai réalisé des yoyos et j’ai cherché des boutons et des perles qui allaient bien. Il est maintenant terminé et il est prêt à être exposé. Il fait partie des ouvrages de mon été, il y en a d’autres.

Mais, c’est la rentrée, l’été se termine. Les soirées sont plus courtes et aussi plus fraîches. Je retrouve ma maison, mon atelier, mon agenda se remplit. Je sens de l’agitation dans l’air. Pour moi, l’année commence en septembre et ça me rend mélancolique.

Les soirs d’été…

Les soirs d’été, ce sera bientôt qu’un souvenir. Il fait plus frais, plus sombre, il faut se couvrir, un petit gilet est maintenant le bien venu. On profite des derniers rayons du soleil. L’été s’en va, et… l’automne arrive. Ainsi vont les saisons!

De cet été , il me reste un petit ouvrage, rempli de lumière, de gaieté. Son nom: soir d’été.


Il est tout ce que j’aime faire: assembler des tissus de façon très libre, broder les coutures un peu, beaucoup. Puis chercher la bonne idée pour rendre cet ouvrage différent des autres, ici ce sont les petits pastilles attachées par des points de nœud.

Le plus difficile arrive, trouver un nom à l’ouvrage terminé. Une impression, un sentiment, une idée , une couleur, tout est bon pour nommer un travail. Il faut parfois s’y mettre à plusieurs.

Pour moi, c’est gratifiant  de nommer ce que je crée. C’est la fin du travail, l’ouvrage peut vivre sa vie, être montré. Cela lui  donne une existence propre.

Et vous? Donnez-vous des noms à vos ouvrages? Pourquoi le faites-vous? Est-ce important?

Une grenouille …sur un nénuphar!

Une grenouille sur un nénuphar!!! Je pensais que ce n’était que dans les livres!

Pour voir une grenouille sur un nénuphar, il faut un bassin ou une mare, il faut des nénuphars et …une grenouille. Cela fait beaucoup de conditions à réunir.

Et bien, c’est fait! j’ai vu une grenouille posée sur une feuille de nénuphar. Cela n’existe pas que dans les livres pour enfants.

C’est l’été,  je m’étonne, je me laisse surprendre par le moment présent. Un écureuil saute de branche en branche, des perdrix s’envolent, un petit garçon découvre la marche, une grenouille se repose sur un nénuphar en fleur…

Le monde est rempli de mille petits bonheurs.

Pour se souvenir de l’été

Pour se souvenir de l’été, de ses couleurs, de ses odeurs, rien de mieux qu’un ouvrage. Qu’il soit en papier, en tissu, en bois, collé, cousu, brodé, peint  … il apporte du bonheur quand l’automne arrive, quand l’hiver est là.

Moi, j’aime les fleurs. Je les regarde, je les observe. L’été, je les trouve merveilleuses.

Je ne sais pas les cultiver, mais je sais en inventer.

fleurs rouges tissu

Voici des fleurs rouges ! Elles sont cousues!

fleurs rouges-dessin

En voici d’autres! Elles sont dessinées!

Je n’ai jamais  travaillé en volumes, c’est une idée bien tentante.

Peut-être  une nouvelle aventure textile ou pas!

L’hortensia de notre jardin.

L’hortensia de notre jardin est magnifique cette année!

Il a beaucoup plu, le temps était un peu frais pour la saison. L’ hortensia a trouvé cela bien.

Il  s’est épanoui, Il a poussé, très haut le long du mur, à l’abri du soleil. Toutes  les jolies fleurs blanches qui entourent  un cœur de fleurettes toutes bleues le rendent magnifique.

hortensias_1 hortensias_2

C’est un vrai plaisir de le regarder! Il faut profiter de l’été!

 

Le temps des coquelicots

C’est le temps des coquelicots! Il ne fait pas très beau, ni très chaud, il pleut souvent. Pourtant, les blés mûrissent tout doucement. Les coquelicots apportent une note colorée dans les champs. L’été arrive.

Un petit ouvrage  raconte le temps de ces jolies fleurs des champs qu’il ne faut pas cueillir, elles se fanent aussitôt.

coquelicots

 

 

Sur un joli tissu vert, des ronds rouges sont collés, les cœurs sont brodés en noir. Les herbes folles sont ajoutées. Le champ de coquelicots est là.

 

 

 

Les coquelicots , les  bleuets et autres fleurs des champs  ne durent qu’un instant. Profitons-en ! C’est le moment !