Les sakuras, un repère dans l’année!

Les sakuras, c’est un repère dans l’année, c’est le signe que le printemps est là. Je suis toujours enthousiaste quand je vois des arbres en fleurs, les cerisiers, les pommiers, les pêchers mais aussi les prunelliers dans les haies.

Dans notre jardin, un cerisier est en fleurs, il est “notre” sakura. J’adore le moment où nous découvrons les premières fleurs toutes blanches. L’hiver se termine, le printemps est là.

C’est une source d’inspiration étonnante, elle m’emporte parfois. Tout à coup, j’ai envie de coudre, de broder des fleurs, des feuilles, des branches, des arbres, toutes couleurs, toutes formes confondues.

Peut-être qu’un jour, j’aurai le plaisir immense de découvrir les sakuras du Japon. Pour l’instant, je profite de la floraison des arbres de notre région, et c’est déjà magique!

Joyeuses fêtes de Pâques à tous!

 

 

Une année, quatre saisons: le printemps!

Une année, quatre saisons! Ce sera la série de 4 tableaux que je vous proposerai tout au long de 2021. Aujourd’hui, voici le printemps!

Le mois de mars est là, les giboulées aussi.  On entend les oiseaux chanter, les fleurs mettent de la couleur dans nos jardins. On a envie de sortir, de se promener, d’être dehors! Le printemps arrive, c’est une bonne nouvelle!

C’est le deuxième tableau de la série: une année, quatre saisons. Le printemps, c’est la saison de tous les changements. Les couleurs, les odeurs, les sons, tout est différent, tout semble gai, léger. Sachons en profiter!

Un ouvrage dans une revue, c’est une émotion intense!

Un ouvrage dans une revue, c’est une émotion intense! “Lumières de printemps” fait l’objet d’un article dans le dernier numéro de la revue ” Les Nouvelles Patchwork et Art Textile”, la revue de l’association France Patchwork.

C’est la première fois qu’une de mes ouvrages est mis à l’honneur. C’est une joie immense! Merci à toutes celles  qui au sein de l’association France Patchwork pour le travail remarquable qu’elles fournissent pour que cette revue existe.

Découvrir son travail dans une revue, c’est sortir de sa bulle, c’est montrer, s’exposer. Je connaissais l’émotion donnée par une exposition. C’est déstabilisant, réconfortant, encourageant. C’est toujours une façon de se prouver que ce que l’on fait, c’est important pour soi mais surtout pour les autres.

Aujourd’hui, c’est la même émotion multipliée par dix, cent… Les pages sont belles, je reconnais à peine mon travail, et pourtant… c’est bien moi qui l’ait créé. Un ouvrage dans une revue, je n’osais pas en rêver!

N’hésitez pas à lire et relire la revue “Les Nouvelles Patchwork et Art Textile”, c’est à chaque numéro, une mine d’informations, des découvertes. Elle fait partie de ces petits bonheurs de la vie qu’il faut préserver à tout prix.

En ces moments difficiles que nous traversons, j’espère que  ces deux pages apporteront du rêve, de la joie et de l’espoir.

Des plantes porte-bonheur, ça existe!

Des plantes porte-bonheur, ça existe! Il y en a une dans notre jardin! Elle pousse dans un pot posé sur une souche, tout près du restaurant pour les oiseaux. Je la vois de la fenêtre de la cuisine. Elle est toujours là, quelque soit la saison. Elle supporte tout, le froid et la canicule, la neige, la pluie, la sécheresse.

Cette plante est toujours belle, elle prend toutes les couleurs possibles, en ce moment ses feuilles sont teintées de rouge. Parfois, de toutes petites fleurs jaunes apparaissent au bout des tiges.  Elle respire la bonne humeur, elle ne ne se plaint jamais. Elle supporte tout, elle résiste à tout. Je l’adore. La regarder, c’est assurément un petit moment de plaisir.

Cette petite plante, c’est un porte-bonheur, une leçon d’optimisme, un de ces petits riens qui rendent la vie supportable.

J’en suis sûre, il existe des plantes porte-bonheur, qui veillent sur nous, qui redonnent le moral quand tout va mal. Ce ne sont pas les plus grandes, ni les plus belles mais leur présence apporte un réconfort inouï.

 

La galerie de portraits, ça se termine aujourd’hui!

La galerie de portraits, ça se termine aujourd’hui! Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

C’était l’aventure dans mon atelier, imaginer des visages. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.  J’ai donc créé six personnages. Aujourd’hui, c’est le dernier tableau de la série!

“Eugénie” vous dit au revoir, la galerie de portraits referme ses portes. Six tableaux, six filles, toutes différentes, mais qui vont si bien ensemble.

Cette galerie de portraits, ce fut du plaisir, de la bonne humeur,  c’est maintenant du bonheur à partager!

La galerie de portraits, ça continue! (5)

La galerie de portraits, ça continue! Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

Je vous l’avais dit, je commençais une galerie de portraits. La voilà terminée! Imaginer des visages, c’était l’aventure dans mon atelier. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.

“Cerise” vous annonce une bonne nouvelle. Dans les jardins, les crocus et les perce-neige se montrent, les oiseaux chantent. Le printemps arrive.

La galerie de portraits, ça continue! (4)

La galerie de portraits, ça continue! Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

Je vous l’avais dit, je commençais une galerie de portraits. La voilà terminée! Imaginer des visages, c’était l’aventure dans mon atelier. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.

En ces jours enneigés, c’est Gabrielle, une jeune maman, qui vous souhaite la bienvenue.

Ce qui est m’amuse, c’est d’inventer une histoire aux personnages que j’ai imaginés. Créer, imaginer, inventer, tout un programme!

La galerie de portraits, ça continue! (3)

La galerie de portraits, ça continue! Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

Je vous l’avais dit, je commençais une galerie de portraits. La voilà terminée! Imaginer des visages, c’était l’aventure dans mon atelier. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.

Aujourd’hui, c’est “Antigone” qui vous dit bonjour. Elle a le regard un peu triste. Il pleut, ça ira mieux demain!

La galerie de portraits, ça continue! (2)

La galerie de portraits, ça continue! Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

Je vous l’avais dit, je commençais une galerie de portraits. La voilà terminée! Imaginer des visages, c’était l’aventure dans mon atelier. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.

Aujourd’hui, je vous présente ” Marie-Rose”, une jeune fille réservée, un peu timide mais qui n’a peur de rien!

La galerie de portraits, ça commence aujourd’hui!

La galerie de portraits, ça commence aujourd’hui. Six tableaux à découvrir, rien que des filles, mais plus jolies les unes que les autres!

Je vous l’avais dit, je commençais une galerie de portraits. La voilà terminée! Imaginer des visages, c’était l’aventure dans mon atelier. Je mettais donner quelques constantes : un tissu de fond doré, un visage bleu, un format 18 cm x 24 cm.

Il est temps de vous présenter “Agathe”, une jeune fille souriante.