Archives par mot-clé : art textile

Un premier ouvrage, c’est le début d’une histoire!

Un premier ouvrage, c’est le début d’une histoire qui s’écrira dans le temps. C’était dans les années 2000, avec Dominique, je découvrais le patchwork. Très vite, j’ai eu envie d’imaginer un travail qui m’était propre. Il m’était difficile de suivre un modèle.

Alors, retrouver cet ouvrage a été un grand plaisir. Il est un peu désuet, ne ressemble pas à ce que je fais maintenant, mais il fait partie de mon histoire. Nous l’avons accroché au mur de notre maison.

Cet ouvrage date de 2004. Des lapins, des moutons, des papillons, des maisons et des arbres, c’était la vie! Des appliqués main, des bandes cousues à la machine, je ne me souviens plus comment l’idée m’est venue, mais j’ai dû beaucoup réfléchir pour le réaliser. Je débutais, je m’entraînais. J’ai créé, avec mes blocs, un ouvrage qui me ressemblait.

C’était mon premier ouvrage, j’en suis très fière. Et vous, vous souvenez-vous  de votre tout premier ouvrage?

Un mur en pierres, de la mousse, de petites plantes…

De petites plantes et de la mousse s’accrochent sur les pierres d’un mur. Du vert dans le gris de l’hiver, les couleurs se répondent, s’interpellent. Elles apportent de la bonne humeur à une promenade.

Quelques photos plus tard, je me lance dans un projet nouveau, un mur de pierres avec sa végétation. Etudier les formes  et les couleurs, dessiner, colorier, faire une maquette. Puis choisir des tissus, en créer certains, découper, agencer, coudre, assembler, finaliser. Un ouvrage, c’est beaucoup de temps, d’énergie et de réflexion.

Il y a quelques temps déjà, j’avais imaginé un “Mur végétal”avec des tissus, des fils, du plastique fondu et un peu d’imagination.

Avec le plastique fondu, une nouvelle matière est créée. Elle donne de nouvelles possibilités. Ici, ce sont des sacs plastiques et des filets d’emballage qui ont été utilisés pour faire les fleurs.

Un mur, des murs, des idées à creuser pour de futurs projets, pourquoi pas? Bientôt, un ouvrage sur ce thème sortira de mon atelier, il est en cours de réalisation!

 

Une carte pour Noël, du bonheur à donner!

Une carte pour Noël, c’est du bonheur à donner et à recevoir! C’est un plaisir que je retrouve tous les ans, créer des cartes pour Noël. Je le fais depuis très longtemps.

Cette année, les cartes seront en tissus teints avec des colorants naturels. De petits morceaux que je ne voulais pas jeter étaient sur ma table, il ne manquait qu’une idée! Ce sera des sapins.

Trouver une lettre dans la boîte aux lettres, se demander qui l’a envoyée, ouvrir l’enveloppe, découvrir une jolie carte, se dire “on a pensé à moi, à nous”,  n’est-ce pas un de ces petits bonheurs de la vie? De plus, la carte, on la garde, on la regarde de temps en temps.  Certaines en font collection en les mettant précieusement dans une jolie boîte!

Une carte pour Noël, c’est du bonheur à donner… et à recevoir!

Joyeuse fêtes de fin d’année à tous!

Jouer avec des tissus teints avec des colorants naturels…

Jouer avec des tissus que l’on a teints avec des colorants naturels, assembler tous ces petits bouts de tissus pour n’en perdre aucun, créer un ouvrage unique, voilà une expérience enrichissante qui a bien occupé ma tête et mes mains.

Au retour du stage de teinture naturelle animé par Charlène Poret et Hannah Wenger, j’avais une jolie collection de tissus teints, de couleurs et de formes très diverses. Qu’en faire?

Teindre des morceaux de tissu plus grands a été une évidence. Je n’avais pas assez de matières pour mener mon projet à terme. Comment utiliser les tissus teints avec des fleurs frappées? Il m’a paru évident de les broder pour apporter de la couleur à mon ouvrage.Il restait à trouver comment assembler tous ces morceaux, trouver une cohérence entre eux.

Toutes les techniques que je connais sont dans ce chemin de table: teindre avec des colorants naturels, broder, coudre tous ces petits morceaux jusqu’à obtenir un  grand carré, assembler, matelasser. Mon plus grand plaisir restera  jouer avec des tissus teints, les broder, les associer.

Comme tous les ouvrages fabriqués avec des tissus teints, ce chemin de table est et restera unique.

 

Un labyrinthe, une idée, deux ouvrages textiles!

Un labyrinthe, c’était une idée, c’est maintenant deux ouvrages textiles! Ils se ressemblent,  on peut jouer au jeu des différences.

L’idée principale de ce travail est le labyrinthe. Je l’ai accompagné d’un paysage avec un village et un petit bois. En utilisant les mêmes tissus placés presque au même endroit pour les deux faces de ce travail, les ouvrages se répondent, s’attirent. On dirait qu’ils sont identiques, et pourtant ce n’est pas le cas.

J’ai présenté ces deux tentures au salon Art et Créations de Saint Georges sur Eure ( Eure et Loir) le week-end dernier. Ce fut un grand plaisir que de montrer mon travail aux visiteurs et de leur faire découvrir l’Art Textile. Les expositions reprennent et je suis heureuse d’y participer.

Les bouleaux, c’est du boulot assurément!

Les bouleaux, c’est du boulot! Découvrir de nouvelles techniques, être à l’écoute de l’animatrice pour réaliser le mieux possible son ouvrage, travailler à la machine à coudre presque toute la journée, tout cela pendant deux jours de stage intensif, ça m’a fait le plus grand bien.

C’était un stage organisé par l’association Fontaine Loisirs Créatifs et animé par Francine Leclercq, (Au Fil du Léman). Elle réalise de magnifiques arbres avec une technique que je ne connaissais pas, les confettis. Elle est venue jusqu’à nous, à Fontaine la Guyon en Eure et Loir pour nous montrer comment faire nous aussi de beaux arbres. Et nous avons toutes réussi!

J’ai découvert des techniques que je n’utilise pas habituellement, le collage, les feutres textiles, les pastels gras. Puis, l’installation des confettis de tissu a commencé: découper, poser, bâtir pour que tout ne se sauve pas. Ensuite, il faut coudre en piqué libre pour donner de la vie aux arbres.

Coudre mon ouvrage au point de bourdon sur un joli tissu blanc a été une autre aventure, une autre découverte. Aujourd’hui, mon ouvrage est terminé, tendu sur un châssis de bois.

Les bouleaux, c’est du boulot! Je me sens très fière d’avoir mené cet ouvrage à terme. Merci Francine!

 

Vent d’automne, vent de saison!

Vent d’automne, vent de saison. Octobre se termine, les journées se raccourcissent, les lumières changent, les gelées pointent le bout de leur nez certains matins. Les feuilles volent dans le jardin.

Vent d’automne, vent de saison, il nous montre la chute des feuilles, il accompagne nos sorties. Le matin, il fait frisquet, j’ai ressorti mon bonnet.

Un jour d’automne, j’avais ramassé une très jolie feuille d’érable qui venait de tomber. Dans mes tiroirs, j’avais ces très beaux tissus qui brillaient. De leur rencontre est né cette tenture.  C’était une évidence, ils étaient faits pour être associés.

Souvent, on me demande où je trouve l’inspiration. Ce jour-là, c’est le vent d’automne qui me l’avait donnée.

Un vase et des fleurs, une idée qui se décline à l’infini!

Un vase et des fleurs, c’est une idée qui  se décline à l’infini, intemporelle qui traverse le temps et l’espace! Qui n’a pas un jour dessiner, gribouiller sur un coin de table un bouquet de fleurs?

J’aime les bouquets de fleurs, ceux que l’on offre, ceux que je reçois. Je choisis un joli vase, je l’installe dans la maison. Puis, chaque jour, je le regarde, je l’observe, j’enlève quelques fleurs fanées. Je le fais durer le plus longtemps possible. Parfois, au bout de quelque temps, il ne reste q’une fleur dans une petite bouteille.

C’était la première fois que je me lançais dans la réalisation d’un bouquet de fleurs, posé dans son vase bleu. C’était tout nouveau et pourtant j’avais déjà beaucoup dessiné, cousu et brodé de fleurs. mais jamais, je n’avais composé un bouquet dans un vase.

Un bouquet dans une maison, c’est un peu de nature qui entre, c’est la vie qui s’invite. Chaque bouquet est unique, on ne peut pas le refaire à l’identique! Un vase et des fleurs, c’est une idée qui se décline à l’infini, quelque soit la technique utilisée: peinture, sculpture, couture, art textile… On ne refait jamais le même bouquet!

J’aime les fleurs dans le jardin, sur les bords des chemins, dans les champs. Je les aime aussi dans la maison, dans un vase sur le buffet ou sur un tableau accroché sur le mur!

 

Un sujet inspirant assurément, les saisons!

C’est un sujet assurément inspirant. Travailler sur les saisons, c’est observer leurs couleurs, leurs odeurs, le temps qui passe, le temps qu’il fait… Tout est important à observer, à analyser.

La série de tableaux : une année, quatre saisons que vous avez pu découvrir tout au long de l’année 2021 m’a permis de retrouver les ressentis de chaque saison. J’ai cherché à mettre en avant la spécificité de chaque période.

Puis, je me suis lancée dans un projet plus vaste, une tenture où le printemps, l’été, l’automne et l’hiver seraient réunis.

J’ai aimé travailler ce sujet inspirant. Choisir les tissus, les assembler, donner à chaque saison son univers, son ambiance, puis créer une unité ne fut pas chose aisée. La tenture est maintenant terminée, il est temps de la montrer.

En ce moment, “Quatre saisons”  est exposé en ce moment au salon artistique régional de la Vallée de l’Eure à Pierres-Maintenon (Eure et Loir). C’est important de montrer son travail, de le faire découvrir et de l’expliquer.

Participer à un salon où peinture, sculpture, mosaïque, tapisserie et art textile se côtoient est un grand bonheur. Merci de m’avoir invité à y participer.

Une année, quatre saisons: l’automne!

Une année, quatre saisons! Ce sera la série de 4 tableaux que je vous proposerai tout au long de 2021. Aujourd’hui, voici l’automne!

L’automne, c’est une saison chatoyante. Les couleurs sont étonnantes, presque irréelles. Se promener en forêt est magique. C’est une saison gaie, un peu nostalgique. Les journées raccourcissent, le soleil brille moins haut dans le ciel. Il fait frais le matin et le soir.

L’automne, c’est aussi la rentrée, un peu pour tout le monde. Les activités reprennent, les expositions aussi.  J’exposerai quelques créations, à chaque fois différentes, à Pierres-Maintenon (Eure et Loir) au Salon Artistique Régional de la Vallée de l’Eure dès ce week-end, puis à la Cardamone Gallery  à Saint Prest (Eure et Loir) en Octobre et enfin au salon Art et Créations à Saint Georges sur Eure (Eure et Loir) en Novembre.

C’est le dernier tableau de cette série une année, quatre saisons: Hiver, printemps, été, et enfin automne. Je vous ai montré les quatre tableaux.  L’année arrive à son dernier trimestre, bientôt l’hiver reviendra et tout recommencera…