Des remèdes à la mélancolie, vous en connaissez?

Des remèdes à la mélancolie, vous en connaissez? Chacun a les siens. S’occuper  est une des solutions, éviter la solitude en est une autre.

Pour moi, pendant longtemps, mon meilleur remède à la mélancolie a été l’Art Textile. En  retrouvant mon atelier, mes tissus, mes fils, ma machine à coudre, j’oubliais tout, j’étais ailleurs et je me sentais mieux. Pourtant, j’y étais souvent seule et la compagnie me manquait. Les autres sont importants, il ne faut pas les oublier.

” Ensemble” est né de cette constatation, se rencontrer, parler, échanger, partager, c’est important, c’est essentiel. Alors, peu importe ce que l’on fait ensemble, coudre, broder, randonner, boire un café… on se sent exister, on est important pour quelqu’un, celui qui est en face de nous.

Maintenant, le temps a passé, j’ai accumulé un nombre incalculable d’ouvrages, des grands et des petits, des tentures, des tableaux, des sacs, des cartes… Qu’en faire? c’est La grande question en ce moment. Dois-je continuer à créer, inventer et remplir mes tiroirs?

Du coup, la randonnée me paraît être un autre remède efficace à la mélancolie. On marche en petits groupes, on parle, on s’encourage, on regarde autour de soi, on profite du paysage, on découvre des fleurs, des chants d’oiseaux, une construction au détour d’un chemin… Tous nos sens sont en éveil. On est en phase avec ce qui nous entoure.

Au retour, je suis fatiguée. Ma tête est remplie d’odeurs, de couleurs et de formes. Vite, je retrouve mon atelier, mes tissu et mes fils. Je crée, j’invente, je coupe, je couds, je brode…

Chacun a ses remèdes à la mélancolie. La lecture, le jardinage, la cuisine, les mots croisés, la musique, les puzzles, les jeux de société ne font pas partie de des solutions que j’ai choisies pour l’instant. Mais qui sait?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.