Un bourgeon de marronnier, c’est magique!

Observer un bourgeon de marronnier au printemps, c’est magique. D’abord, c’est tout petit, puis,  doucement, lentement, il grossit, grossit. Les écailles s’écartent et  une feuille toute recroquevillée  commence à s’étaler au soleil.

C’est tous les ans la même chose, la même magie, le même étonnement. Je ne m’en lasse pas. Cette année encore, je guettais le marronnier. Les feuilles pointent le bout de leur nez. Assurément, nous avons changé de saison, le printemps est là!

2 réflexions sur « Un bourgeon de marronnier, c’est magique! »

  1. Je me souviens des ” leçons de choses” de mon enfance..
    Nous étudions le bourgeon de marronnier avec ses écailles “vernies ” et collantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.