Au bord de la mer.

On est au bord de la mer. Tout est différent, les paysages, les odeurs, les bruits. On retrouve les plaisirs de la plage, les promenades sur le sentier côtier. Au loin, les voiles des bateaux apparaissent.

” Au loin, une voile”, c’est un bateau qui file sur l’eau.  Les tissus bleus cousus puis matelassés évoquent le ciel et l’immensité de la mer. Un  beau soleil jaune se couche, c’est la fin de la journée. Un tissage sur une fourche de bois et quelques branches peintes en rouge rappellent la fragilité des embarcations sur l’océan.

Il y a quelques jours, j’étais à la montagne, je marchais sur le chemin de Stevenson, et j’ai adoré. Aujourd’hui, je suis dans la plaine, en Beauce, où les blés sont presque mûrs, la moisson va commencer, c’est autre chose mais j’aime aussi. Bientôt, je serai en Bretagne, au bord de la mer. Et là, je retrouverai l’océan, la plage,  les sentiers côtiers et au loin les bateaux.

 

 

2 réflexions sur « Au bord de la mer. »

  1. Quelles belles couleurs ..

    le bleu foncé fait éclater l’orange.

    et ta voile est si évocatrice et me fait penser à un vers d’un poème grec…

    “petite voile, bergère des meltems”
    (meltem vent du soir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.